L’imaginaire romanesque et le réel sociopolitique haïtien | Rowayda Soliman El-Sharkawy

L’imaginaire romanesque et le réel sociopolitique haïtien à travers La Proie et l’ombre Les Fantoches La Montagne ensorcelée Gouverneurs de la rosée Le Champ du potier de Jacques Roumain

Thèse de doctorat présentée par

Rowayda Soliman Ahmed El-Sharkawy

Sous la direction de 

Dr. Maha Abdel Latif El-Séguini…

Dans cette thèse, nous avons essayé d’esquisser une étude approfondie des thèmes sociopolitiques à travers l’œuvre romanesque de Jacques Roumain, et leur rapport avec la fiction. Il s’agit là de: La Proie et l’ombre, Les Fantoches, LaMontagne ensorcelée, Gouverneurs de la rosée et Le Champ du potier.

Considéré comme son chef-d’œuvre, son roman intitulé Gouverneurs de la rosée, cette œuvre de portée universelle, contribue à révéler ses talents d’écrivain à un plus large public.

Poète, romancier, ethnologue, diplomate, journaliste, révolutionnaire, la vie de Jacques Roumain n’était pas longue, mais il reste l’un des écrivains les plus emblématiques d’Haïti, ce qui justifie notre choix pour cet auteur.

Cette recherche se présente comme une étude thématique analytique sociopolitique. En fait, à partir de 1934, et notamment après la fondation du Parti Communiste Haïtien, l’inspiration politique de l’œuvre roumainienne devient parfaitement incontestable, dans la mesure où le message politique de son œuvre règne plutôt que ses aspects intégralement littéraires.

Ainsi, Jacques Roumain l’artiste et le politique ne fait qu’un, puisque l’art, qu’il nous présente à travers ses romans, est l’art de sa propre politique, de sa perception réelle des personnes et des événements de son pays. Voilà pourquoi, dans cette étude, nous avons insisté sur les points suivants: l’universalité de Jacques Roumain, considéré comme homme de son siècle, tout en mettant l’accent sur le caractère polymorphe de son œuvre romanesque, sa poétique et son imaginaire, sans oublier le métissage linguistique et culturel.

Cette recherche est divisée en deux parties, et chaque partie est subdivisée, à son tour, en quatre chapitres. La première partie intitulée L’imaginaire romanesque se présente comme une étude détaillée de l’imaginaire romanesque chez Jacques Roumain.

Dans le premier chapitre intitulé Caractérisation des personnages roumainiens, nous avons traité la caractérisation des personnages roumainiens. Parmi ces outils, nous citons : désignation, onomastique, typologie des personnages, fonction narrative, en prenant en considération la caractérisation implicite du personnage romanesque. Et cela se voit clairement à travers l’étude des dialogues insérés dans le récit qui sont également porteurs d’un bon nombre d’indications sur le personnage.

Quant au deuxième chapitre intitulé Structures romanesques, il s’intéresse à étudier les modes de présentation sur le plan physique, moral, social. Dans le troisième chapitre intitulé Structures spatio-temporelles, nous avons fait l’analyse des structures spatio-temporelles du corpus choisi, tout en mettant l’accent sur les lieux composant le réseau spatial.

En feuilletant l’œuvre romanesque roumainienne, il y a un certain symbolisme des lieux, dans la mesure où il faut, avant tout, les définir en tenant compte de leur appartenance à des genres si divers, tels que : l’ouvert et le fermé, le bas et le haut, le réel et le merveilleux, le public et le privé, en prenant en considération les lieux de transition entre le dedans et le dehors.

Ensuite, nous avons étudié les aspects du temps romanesque, tout en mettant l’accent sur les deux types essentiels composant les procédés temporels : l’ordre et la durée, sans oublier la double référence temporelle du récit. Puis, nous avons relevé et interprété tous les indicateurs temporels se trouvant au sein du corpus choisi.

Dans le quatrième chapitre intitulé Approche titrologique et thématique roumainienne, nous avons disséqué l’approche titrologique, tout en mettant l’accent sur la définition et les fonctions des titres, les dédicaces, les préfaces, les épigraphes et les intertitres, sans oublier la thématique roumainienne reposant principalement sur l’étude des thèmes prédominants dans l’œuvre romanesque roumainienne, tels que: la nature et ses éléments animistes; l’imaginaire de l’amour; Émigration et retour.

La seconde partie intitulée Le réel sociopolitique haïtien se présente comme une étude détaillée des thèmes sociopolitiques à travers l’œuvre romanesque de Jacques Roumain, il s’agit donc d’une thématique.

Dans le premier chapitre intitulé Statut social et aspects de la dégradation, nous avons abordé le statut social haïtien à travers le corpus choisi: éducation et conditions du travail; aspects de la vie paysanne; représentation de la femme; tout en mettant l’accent sur les aspects de la dégradation sociale, tels que: la prostitution; violence et répression; crime et état de déréliction; tout en les appliquant au corpus choisi.

Quant au deuxième chapitre intitulé La vie politique et la société haïtienne, il met l’accent sur les cadres de la vie politique, en prenant en considération le pouvoir politique et ses fondements; État et régimes politiques, à travers l’œuvre romanesque roumainienne.

Dans le troisième chapitre intitulé Les acteurs de la vie politique, nous avons étudié les acteurs à la fois principaux et efficaces de la vie politique. Il s’agit là, en effet, d’une étude approfondie de l’œuvre romanesque de Jacques Roumain portée essentiellement sur le citoyen considéré à la fois comme désignant social et instrument politique, et aussi sur l’électeur, en prenant en considération l’élu et tout ce qui est en relation avec la campagne électorale. Après cela, nous avons exposé les images atroces de l’occupation américaine d’Haïti à travers le corpus choisi.

Enfin, dans le quatrième chapitre intitulé Relations secrètes entre politique et société haïtienne, nous avons abordé en détail les relations entre la vie politique et la société haïtienne. Il s’agit là d’étudier le syncrétisme religieux en Haïti, les clivages sociaux, la coïncidence à la fois étonnante et curieuse entre le créole et le français, sans oublier le préjugé de couleur, tout en les appliquant au corpus choisi.

Source: L’imaginaire romanesque et le réel sociopolitique haïtien | Rowayda Soliman El-Sharkawy

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s